Comment préparer son enfant au déménagement ?

Un déménagement est toujours facteur de stress pour la famille, tant du côté des parents que des enfants. Avec un peu de méthode et de bon sens, vous pouvez cependant aider votre progéniture à faire face plus facilement à ce changement. Comment vous y prendre pour les préparer au déménagement et favoriser leur adaptation dans une nouvelle vie ? Conseils et astuces pour gérer au mieux la situation, avant, pendant et après le déménagement.
Enfant dans une voiturette près de cartons

Comprendre le stress vécu par un enfant en cas de déménagement

Comme tout changement, un déménagement peut générer du stress chez un enfant. Ainsi, les jeunes enfants ont souvent du mal à projeter leur cocon familial dans un autre environnement. Pour les plus grands (jusqu’au primaire), l’inquiétude concerne surtout les changements périphériques au déménagement : l’école, le quartier, l’organisation familiale. Pour les adolescents, enfin, un déménagement peut être plus simple… mais aussi plus compliqué, suivant les personnalités. La difficulté réside principalement pour les ados dans le fait de perdre leurs copains/copines, ce qui peut être mal vécu. Il est donc important de les accompagner dans cette transition.

Avant de déménager : comment aider votre enfant à se préparer au changement ?

Informer

Que vous lui parliez ou non du déménagement à venir, votre enfant verra tôt ou tard qu’un événement est en train de se préparer. Pour lui éviter de s’inquiéter, présentez-lui votre projet dès qu’il commence à se préciser, et ce avant même de vous lancer dans les cartons. Expliquez-lui également pourquoi vous déménagez et quels sont les changements à venir. Il est en alors très important de valoriser les changements positifs liés à ce changement de vie : école plus proche, papa présent à la maison plus tôt le soir, maison plus grande…

Écouter et rassurer

Enfant dans un carton
Quelles que soient ses réactions, vous devez laisser votre enfant s’exprimer et en profiter pour repérer ce qui peut le perturber. N’hésitez pas à lui demander son avis et le questionner sur ce qu’il ressent pour comprendre ce qui le chagrine.
Il ne s’agit pas de le rassurer avec vos arguments à vous, mais de saisir ce qui l’inquiète et de trouver le remède à ses peurs. Vous pouvez aussi partager vos propres émotions avec lui pour lui montrer qu’il n’est pas seul à s’inquiéter et que c’est tout à fait normal.

Impliquer

Pour l’aider à se projeter dans sa vie future, vous pouvez emmener votre enfant avec vous lors d’une visite du nouveau logement. Faites-lui également visiter sa nouvelle école, sa nouvelle ville, son nouveau quartier... Faites-le également participer aux préparatifs du déménagement en l’impliquant autant que possible dans les étapes de : tri, emballage, choix de sa nouvelle chambre. C’est le moyen de lui donner un peu de contrôle sur les événements.

Le jour du déménagement : comment s’organiser ?

Enfant sur des cartons
Le jour J, nous vous conseillons de faire garder vos enfants afin qu’ils ne gênent pas le travail des déménageurs et qu’ils vous laissent pleinement disponibles pour suivre le déménagement. Ce sera assurément plus simple à gérer pour vous, et moins anxiogène pour votre enfant. Rappelez-lui comment va se dérouler la journée et rassurez-le sur le fait qu’il retrouvera toutes ses affaires dans votre nouveau logement.

Dans l’ordre des priorités, l’aménagement de la chambre des enfants devra évidemment figurer en tête de liste pour permettre à vos petites têtes blondes d’aborder au mieux la première nuit dans votre nouveau logement.

Après le déménagement : comment s’adapter ?

Autant que faire se peut, vous devez veiller à conserver vos habitudes dans votre nouvel habitat : heure du lever et du coucher, repas... Cette routine de vie va rassurer votre enfant et l’aider à retrouver ses repères plus facilement.

Consacrez-lui du temps pour qu’il vive son nouvel environnement avec plaisir et laissez faire le temps. Si la nostalgie se fait sentir, gardez le contact avec les anciens copains et organisez des échanges ou des rencontres pour maintenir le lien malgré l’éloignement géographique. Avec un peu de patience, de nouveaux repères se mettront en place naturellement.

Pour éviter de laisser votre enfant seul le jour du déménagement, vous pouvez confier la totalité de votre déménagement à des professionnels. Pour en savoir plus sur nos différentes formules, contactez-nous.