Conseils et astuces

Quelle organisation pour un déménagement réussi ?

On ne le dira jamais assez : pour être efficace, un déménagement nécessite de l’organisation. Surtout si vous n’avez pas beaucoup de temps pour déménager. En préparant votre déménagement avec méthode, vous pourrez être beaucoup plus performant dans vos démarches. Mais par où commencer ? Et comment vous y prendre ? Découvrez nos conseils et astuces pour une organisation efficace des tâches nécessaires à votre déménagement.

L’organisation, facteur de réussite pour votre déménagement

Préparer les cartons, contacter les déménageurs ou loueurs de camions, s’occuper des formalités administratives liées au changement d’adresse…. Déménager nécessite l’accomplissement de nombreuses tâches très diverses. Pour ne pas vous noyer dans toutes les démarches à accomplir et être prêt le jour J, vous devez obligatoirement vous organiser.

Sans organisation, vous risquez en effet de vous éparpiller et de perdre pas mal de temps dans les préparatifs. Des préparatifs désorganisés auront également des conséquences sur le déménagement et l’installation dans votre nouvel espace de vie.

Une organisation à adapter à votre projet de déménagement

Comme dans tout projet, la méthode à utiliser dépend de votre situation. Il n’y a pas un mais des déménagements, chacun ayant ses spécificités. Par exemple, le déménagement d’un appartement d’étudiant ne demande pas la même organisation que si vous déménagez une maison de famille. Vous devez donc adapter l’organisation de votre déménagement à vos contraintes.

Comment mettre en place une organisation propre à votre déménagement ?

Pour être sûr de ne rien oublier, vous devez commencer par faire une liste de tout ce que vous allez devoir faire pour le déménagement. Identifiez et notez d’abord toutes les tâches à accomplir auxquelles vous pensez : par exemple, résilier le bail du logement, faire les cartons, demander des devis… De fil en aiguille, vous allez étoffer la liste. Il est possible que vous la complétiez en cours de route.

Pour chaque démarche, fixez une date limite : vous allez ainsi pouvoir classer les tâches par priorité et définir un planning auquel vous devrez vous tenir. Pour vous aider et vous permettre de gagner du temps, nous avons constitué une checklist type pour un déménagement. N’hésitez pas à la compléter selon votre situation et vos contraintes.

Quelle organisation type pour un déménagement ?

Quels que soient les délais à respecter et votre situation familiale, un déménagement se déroule toujours en 3 grandes phases :

  • les préparatifs qui constituent indéniablement l’étape la plus longue et la plus stratégique puisqu’ils conditionnent les étapes suivantes ;
  • le déménagement à proprement parlé qui constitue à charger le camion, transporter vos affaires et les décharger à votre nouvelle adresse ;
  • le rangement de tous vos effets personnels afin de pouvoir commencer une nouvelle vie.

Chaque étape nécessite d’agir méthodiquement pour être efficace. Avec une bonne organisation durant les préparatifs du déménagement, vous allez pouvoir gagner en efficacité le jour J et lors de l’installation dans votre nouveau logement.

Les préparatifs constituent donc un point-clé du déménagement. Pour vous aider à vous organiser durant cette phase initiale, nous vous proposons une checklist déménagement. Cette liste chronologique est établie sur 3 mois : c’est la durée habituelle de préavis pour résilier un bail locatif.

Si vous achetez votre futur logement, les démarches pourront s’avérer plus longues. À l’inverse, il est parfois possible de déménager plus rapidement, en un mois, si vous respectez certaines conditions particulières. Dans ce cas, vous devrez revoir votre organisation et concentrer les préparatifs sur un temps plus réduit.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire quand on déménage

Quelques principes de bases peuvent vous aider à réussir votre déménagement. A contrario, certaines erreurs peuvent vous coûter cher.

Nos conseils pour réussir votre déménagement

  • Anticiper au maximum

Commencez les démarches dès que vous avez donné votre préavis ou dès que vous connaissez la date du déménagement. Dans le meilleur des cas, vous aurez un peu de temps pour vous reposer avant le jour J.

  • Planifier les opérations selon les délais à respecter.

L’organisation à mettre en place pour votre déménagement dépend aussi des contraintes de votre environnement à respecter. Préavis de résiliation du bail, délai d’envoi de la déclaration de valeur pour un déménagement avec un professionnel, temps nécessaire à l’ouverture d’un compteur d’eau ou de gaz, délais d’instruction d’un dossier d’aide au déménagement… Pour être prêt le jour J, vous devez avoir en tête ou noter toutes les échéances à respecter.

  • Procéder par étapes et progressivement

Pour voir l’avancée des travaux et éviter de vous décourager en cours de route, voire de paniquer, vous devez fixer des échelons intermédiaires, à respecter dans la réalisation de vos différentes tâches.

Les 3 grosses erreurs à ne pas commettre si vous déménagez

  • Attendre le dernier moment pour faire les cartons

Si ça peut vous rassurer, vider les armoires et emballer vos affaires est une corvée pour tout le monde. C’est une étape laborieuse qui est, il est vrai, assez chronophage. Mais elle est primordiale est incontournable. Alors, autant s’en débarrasser le plus vite possible sans attendre les dernières minutes !

  • Chercher à gagner du temps sur les préparatifs

Pour écourter la tâche, vous pouvez effectivement être tenté de vouloir aller vite dans la préparation du déménagement. Par exemple, en remplissant les cartons à la va-vite sans protéger vos affaires, et sans noter le contenu sur les cartons. C’est encore une fois un mauvais calcul : dites-vous bien que vous risquez de le payer à l’arrivée, par de la casse ou du temps passé à chercher le bon carton pour retrouver vos affaires.

  • Sous-estimer les moyens nécessaires au déménagement

Camion trop petit, moyens humains trop faibles, temps trop court… Là encore, vous pourriez en payer les conséquences lors du déménagement. Pour faire face aux imprévus qui sont plus fréquents qu’on l’imagine, il faut toujours prévoir une marge de manœuvre.

Lors de la location d’un camion, prévoyez toujours une petite marge pour caser d’éventuels biens non comptabilisés dans le calcul du volume utile. Idem pour les emballages : mieux vaut avoir plus de cartons et de papier bulle pour éviter d’être à court et risquer la casse. Sans parler de la main-d’œuvre qui sera la bienvenue lors de la manutention des meubles lourds et volumineux. Cette prudence pourrait vous être d’un grand secours et vous éviter quelques mauvaises surprises en cas d’imprévu !